Les avocats chassés du Palais de Justice par la Gendarmerie | Al Comorya

JUSTICE | Mardi 14 juin 2022, le Palais de Justice de Moroni a été le théâtre d’un spectacle inhabituel. La Gendarmerie qui pourchasse les avocats, est une scène que l’on ne voit que très rarement.

Les hommes à la toge noire étaient venus protester sous la forme d’un sit-in, pour demander la levée des sanctions disciplinaires contre leur collègue Maitre Idrisse Mze Mogne.

Ce dernier s’est attiré l’ire des magistrats, après avoir qualifié le Procureur de la République de Moroni, Ali Mohamed Djounaid de « petit », lorsque celui-ci lui avait interdit d’user de versets coraniques lors du procès « Faina ».

Dans la cour du palais, le bâtonnier de l’ordre des avocats, Mohamed Abdouloihabi s’est adressé à la presse, pour faire part de son mécontentement.

« Si des sanctions doivent être prises contre un avocat, c’est le conseil de l’ordre qui est habilité à le faire et non les chefs de juridiction. Tout comme, les magistrats ne peuvent être sanctionnés que par le Conseil Supérieur de la Magistrature.« 

Il a expliqué que le Barreau de Moroni a entamé une grève samedi 11 juin et que le sit-in qu’ils souhaitaient faire n’était que la suite de ce mouvement.

Pour Maître Fahmi Said Ibrahim, c’est du jamais vu:

« Le bâtonnier est un ancien magistrat avec plus de 30 ans d’expérience, moi j’exerce depuis plus de 20 ans, pourtant on n’a jamais vu, des avocats se faire chasser du palais de Justice.« 

Finalement c’est sur la place de l’indépendance qu’ils sont rassemblés entonnant l’hymne national.

La situation s’est tendue lorsque les avocats ont voulu se retrouver au cabinet d’un d’entre eux situé à Mangani, non loin du tribunal, la gendarmerie est intervenue de manière plus sévère pour disperser ce qu’elle a perçu comme étant une manifestation.



Catégories :Infos & actu, Vidéos

Tags:, , , , , ,

%d blogueurs aiment cette page :