Pourquoi le don de riz japonais est-il mis en vente? Et comment atteindre l’autosuffisance alimentaire? | AlComorya

Don de riz japonais au port de Moroni, Comores, 16/09/2022

Une aide alimentaire de 1087 tonnes de riz en provenance du Japon est arrivée, vendredi 16 septembre au port de Moroni. Cette cargaison tombe à point nommé, à l’heure où l’Union des Comores traverse une sévère pénurie de riz.

Ce don que nous recevons chaque année depuis 2010, nous le devons au gouvernement Sambi qui l’a négocié en 2008. L’Empire du soleil levant nous accorde cette aide non remboursable dans le cadre de la coopération bilatérale. De nombreux comoriens sont perplexes sur le terme « don », car celui-ci est ensuite commercialisé.

Pour comprendre, il faut remonter à la genèse de cette initiative. En 2011, l’Ambassadeur Japonais aux Comores Tetsuro Kawaguchi expliquait le mecanisme mis en place:

“Dans le cadre de notre aide alimentaire, mon gouvernement donne du riz en nature aux Comores, et puis les responsables comoriens vendent ce riz sur le marché national à moindre coût. Le bénéfice généré, appelé Fonds de contrepartie, permet au gouvernement de financer, après consultation du Japon, des projets de développement socio-économique“.

Le Japon n’est pas du genre à te donner du poisson mais plutôt à t’apprendre à pêcher. Le but est que l’argent tiré de la vente puisse servir à des projets de développement pour permettre au pays de ne plus dépendre de l’aide extérieure.

Il aurait été judicieux que ces sommes servent à financer une politique agricole ambitieuse permettant au pays de tendre vers l’autosuffisance alimentaire.

Nous ne sommes pas obligés de ne consommer que du riz. Si les citoyens le choisissent comme aliment de base c’est parce qu’il est abordable.

Si nous avions des bananeraies qui produisent de la banane en abondance au point que son prix chute, le peuple se tournerait vers elle, car l’amour du comorien pour la banane verte n’est plus à démontrer.

De nombreux foyers comoriens, se passent de riz durant tout le mois de ramadan, favorisant d’autres recettes. Cette dépendance extrême au riz n’est donc pas une fatalité.

Les Comores disposent d’un sol fertile et d’une pluviométrie généreuse. Le relief accidenté de nos îles n’est pas un frein. Il existe de nombreuses techniques agricoles pour contourner ce problème. C’est ce qu’on appelle l’agriculture à flanc de colline ou la plantation en terrasse.

Nous ne manquons pas de terres agricoles. Si la situation est compliquée à Anjouan, ce n’est pas le cas à Moheli, où la faible densité de population permet aux moheliens qui sont les meilleurs agriculteurs du pays, de fournir les deux autres îles sœurs, en produits alimentaires.

A Ngazidja, l’intérieur de l’île est inhabité, la population se concentrant sur les zones côtières. La région du massif de la grille en est l’exemple le plus éloquent. Vous pouvez aller du nord au sud de Kuwa ou Uzio jusqu’à Dibwani soit environ 20 kilomètres en ligne droite sans y trouver aucun village.

De l’ouest à l’est, vous pouvez aller de Mandza ou Ivembeni jusqu’à Chezani soit 12 kilomètres sans y rencontrer aucune âme qui vive. Certains estiment à 80 Km2 cet espace vide, composé de zones montagneuses et de plaines, qui souffre uniquement d’infrastructures routières pour être désenclavé.

Nous ne parlons même pas de la région de Bambao Madji ya nvuaa, connue pour ses pluies abondantes. ou encore la fertile Hambu, où l’agronome français Humblot avait fait sa base et ses plantations s’étendaient sur des hectares aujourd’hui inexploités.

Dieu nous a comblé de potentialités naturelles dont rêvent de disposer nos frères des pays sahéliens frappés par la sécheresse et l’aridité. C’est à nous de savoir les exploiter à bon escient.

Mohamed Moussa AlComorya



Catégories :Eco & Finances, Edito & Opinions, Infos & actu

Tags:, , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :