Affaire Bapale, malgré ses dérapages, Belou ne sera pas désavoué

Je ne sais pas par quelle magie un vent d’optimisme s’était mis à souffler chez certains observateurs de la vie politique comorienne. Ils avaient pu déceler, dans le communiqué de Houmed Msaidie sur l’affaire Bapale, un désaveu des propos de Belou.

Certains émettaient même l’hypothèse selon laquelle le gouvernement prend ses distances avec l’incorrigible Directeur de Cabinet chargé de la Défense.
En le voyant aux cotés d’Azali aujourd’hui à Anjouan, c’est la douche froide.

Je me demande comment a pu-t-on croire que l’on pouvait dissocier la position du « souverain » avec celle de la « main du roi »? Il ne fait que dire tout haut ce qui se murmure derrière les murs du palais.

N’oubliez pas qu’Azali ne confierait la Défense qu’à un homme en qui il a une confiance totale. Pour couronner le tout, Belou cumule également le poste de secrétaire général du parti au pouvoir CRC.

Si Azali devait s’éloigner de lui, ça ne serait surement pas à cause des polémiques dont il s’est fait le champion toutes catégories. En voici, un florilège.

En juillet 2018 Mr Belou a osé dire aux anjouanais de Moroni, « si vous aimez Anjouan et si vous êtes si intelligents retournez-y développer votre île. »

Avant de citer les pourcentages d’enfants anjouanais dans telle ou telle école de Moroni. Là où nous voyons que des bambins comoriens nés à Moroni pour la plupart, Belou voit une forte concentration de petits anjouanais. C’est juste horrible.

Janvier 2020, lors du meeting d’Abdou Said à Moroni pour les législatives, Belou a appelé les militants de son parti à avoir recours à la violence. Pas la peine d’appeler la gendarmerie, selon ses dires: »Narimgabili, »Rimreme pi, rimreme bwe, rimlaste  » « Affrontons-le, giflons-le, jetons-lui des pierres et dégageons-le ». Des propos irresponsables, mais qui ne surprennent guère,de la part de Belou qui, en matière de propos choquants, est un multirécidiviste, coutumier du fait.

Avril 2020, Lors d’une réunion privée sur la situation catastrophique de l’hôpital de Fumbuni, sa ville, il s’est laissé aller à des propos désobligeants sur le personnel médical Comorien.

Belou avait sévèrement critiqué le comité scientifique.Il affirmait qu’à la suite des trois réunions de ce comité à la présidence, « kadja elewa hata izo wandzao » Azali lui a confié: « Belou, je n’ai rien compris à ce qu’ils veulent, notre santé est morte». Il s’est ensuite moqué de ce comité scientifique qui, au lieu d’apporter des propositions, n’a rien trouvé de mieux à faire que de créer sept sous-comités.
Il a ensuite regretté ses paroles dans un communiqué.

En Décembre 2020, Belou a opposé une fin de non recevoir à la demande de grâce présidentielle du gouverneur d’Anjouan Anissi en faveur de Sambi.

En référence aux critiques d’Anissi envers le judiciaire, Belou a rappelé que la justice comorienne est la même que lorsque Sambi était président. « Wo ndo warifunga djana » ce sont ceux qui nous ont emprisonné hier.

Le conseiller privé d’Anissi, Mohamed Anfane avait alors répondu à Belou, affirmant que désormais tout le monde sait que Sambi est emprisonné, parce qu’il a osé mettre en prison des membres de la CRC à son époque, et que c’est donc une vengeance pure et simple.

En Janvier 2021, au plus fort de la crise covid-19, Belou a osé dire que si le défunt Omar Mouhsine était mal soigné à Samba Nkuni, il serait mort immédiatement, il n’aurait pas survécu 5 jours à l’hôpital avant de décéder. On se demande quel genre d’être humain est capable de dire de telles monstruosités?

Dernière polémique en date, il a affirmé à la télévision nationale, que si Bapale était torturé il l’aurait dit car ce n’est pas un problème, ils n’ont peur de rien.

Face à ce torrent de boue incessant, le gouvernement n’a jamais condamné, ni rappelé à l’ordre Belou « la main du roi ».

Toutes les déclarations de Belou ne s’éloignent pas de la ligne officielle, au contraire elles se fondent sur la matrice idéologique de ce régime.

Belou n’est pas le vilan petit canard du gouvernement, il en est le reflet fidèle. Belou n’est pas une anomalie, que les autres membres devraient faire disparaître, il est le parfait avatar, l’incarnation de l’Azalisme.

Mohamed Moussa Al Comorya – Ne pas copier. Toute reproduction interdite –



Catégories :Edito & Opinions, Infos & actu, Siasa

Tags:, , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :