L’opposition comorienne reçue au quai d’orsay, le député de Moroni accuse la France d’hypocrisie

Deux membres de l’opposition ont été reçus au ministère des affaires étrangères de la France, ce jeudi 16 juillet.

Mohamed Chafiou et Docteur Jimmy Adam, ont répondu à l’invitation des autorités françaises, qui souhaitent discuter de la situation qui prévaut actuellement aux Comores.


A leur sortie, les deux hommes ont exprimé leur satisfaction. Cette rencontre intervient suite à la détérioration du climat politique depuis le 6 juillet et la répression de la manifestation de l’opposition à Ntsudjini, depuis laquelle le président du CNT, Mouigni Baraka est introuvable.

Selon le duo d’opposants, le Quai d’Orsay leur a informé que les diverses représentations diplomatiques Européennes aux Comores, ont envoyé des rapports sur ces événements et que le Ministère Français des affaires étrangères souhaitait entendre le point de vue de l’opposition.


Cette invitation arrive après que l’opposition comorienne ait porté sa lutte contre le gouvernement d’ Azali Assoumani, jusqu’aux portes de l’ONU à Genève. En collaboration avec des ONG de lutte pour les droits de l’homme, les chefs de file des opposants en exil, tels de Maître Said Larifou et l’ancien gouverneur de Ngazidja Hassani Hamadi, avaient participé à une table ronde sur la crise comorienne au Club Suisse de la Presse.

Sur L’esplanade devant le siège des Nations Unis, des centaines de manifestants comoriens , ont décrié ce qu’ils qualifient de dérives dictatoriales du pouvoir actuel.


Il semble que les efforts diplomatiques commencent à porter des fruits et l’opposition devient audible sur le plan international.


Sans savoir s’il y a un lien direct avec cette visite au Quai d’Orsay, ce matin, lors d’une conférence de presse des cadres de la CRC à Moroni, le Député de la capitale, Abdou Said Mdahoma, qui est également le président de la commission des affaires étrangères de l’Assemblée Nationale, s’était lancé dans des attaques virulentes et sans prendre de gants contre la France:

 » J’aimerais dire à la France que notre pays est fatigué. Car tout ce qui arrive de mal chez nous, se prépare et se planifie à Mayotte. Tout ceux qui sème le désordre ici, trouvent refuge à Mayotte. Les Comoriens sont fatigués de l’hypocrisie de la France, car elle nuit à ce pays à chaque fois qu’il veut aller de l’avant ».


De là, à établir une corrélation entre cette déclaration, sans filtre et peu diplomatique du parlementaire CRC et la rencontre entre l’opposition et le ministère français des affaires étrangères il n’y a qu’un pas, que certains franchiront.

Même si ces propos peuvent seulement concernés la présence des groupes d’opposants qui s’organisent à Mayotte.


Paris lâche -t-il son « protégé » Azali Assoumani ou est-ce de la poudre aux yeux?


Mohamed Moussa Al Comorya.



Catégories :Infos & actu, Siasa

Tags:,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :