Comores: 1er cas, au royaume du corona-sceptiscisme

La bataille entre les oiseaux de mauvais augure et les autruches corona-sceptiques fait rage dans notre archipel.

Il y’a quelques jours, le gouvernement et les inconditionnels du pouvoir en place, criaient haro sur tous ceux qui réclamaient des tests aux Comores, comme cela se fait partout ailleurs sur cette planète. Pour avoir eu l’audace de réclamer cette chose somme toute banale, nous avons été qualifiés, venant même des plus hautes sphères de l’état, d’oiseaux de mauvais augure.

N’étant pas, moi-même, avare en noms d’oiseaux, je leur ai souvent rendu la pareille, en les affublant du sobriquet « d’autruches »ayant la tête enfoncée dans le sable et refusant de regarder la réalité en face.

Pendant ces semaines de prises de bec, le peuple comorien, lui continuait a y laisser des plumes et les lits des urgences se remplissaient de patients souffrant d’un mal non identifié, tout du moins officiellement.

Depuis l’annonce par Azali Assoumani du premier cas de covid-19 dans le pays, le 30 avril, les autruches ont du plomb dans l’aile, mais cela n’a malheureusement pas mis un terme a leur corona-scepticisme.

« Vous voyez, Il n’y a qu’un seul cas » disent-ils, dans un effort désespéré, de convaincre leur « nafs ya muwo ». Pourtant ils devraient être inquiets qu’au premier test effectué on ait un cas positif. Mais le fait de dépister est déjà un grand pas en avant, Petit à petit l’autruche fait son nid.

La présence du coronavirus aux Comores était un secret de polichinelle. La vraie question est de savoir quelles sont les réelles motivations qui se cachent derrière ce déni et ce poker-menteur du gouvernement.

Le but est-il d’atteindre l’immunité collective en laissant circuler le virus? Si tel est le cas, alors pourquoi auraient-ils fermé les mosquée et instauré un couvre-feu? Je ne pense pas que le gouvernement puisse envisager une telle stratégie qui sous-entend laisser mourir des milliers de comoriens.

D’autant plus que rien, à l’heure actuelle, ne permet d’affirmer scientifiquement qu’être atteint par le covid-19 garantit une immunisation. A Wuhan, seulement 2% des personnes ayant contracté la maladie ont développé des anticorps. Ce virus ne respecte aucun schéma classique de la médecine.

La réponse pourrait être plus simple, l’amateurisme. Toute l’administration comorienne est en pilotage automatique depuis des décennies. Chaque année, les ministères font du copier coller, à quelques réformes mineures près.

Faire face à une pandémie, à une situation inédite de crise multisectorielle, exige de sortir de leur zone de confort et faire preuve d’adaptabilité, chose qu’ils ne savent pas faire.

Les gouvernements successifs, pas que celui-ci, ont tous géré l’état comorien telle une ONG survivant que grâce aux aides étrangères. C’est comme si chaque ministre avait une notice indiquant « en cas de problème interne, demandez une aide externe ».

Or cette fois-ci, chaque pays du monde est préoccupé par son propre sort et sa propre survie. Livré à lui-même, le gouvernement comorien, donne l’impression de tâtonner, improviser et naviguer à vue.

C’est lorsque la majeure partie des pays parlent de déconfinement, que le nôtre se rend à l’évidence et commence seulement à dépister et déclarer son premier cas. Toujours un train de retard, toujours à la traîne sur la marche du monde.

Aux aguets et paranoïaque, le gouvernement comorien voit des complots partout au lieu de s’atteler à apporter des solutions innovantes pour mieux gérer la crise sanitaire et gagner ainsi les cœurs de ses citoyens.

L’erreur qui lui serait fatale, serait de vouloir terroriser une population déjà à cran, inquiète et sur les nerfs. Une guerre sanitaire ne se gagne pas à la pointe du fusil, mais par un plan de riposte efficace.



Catégories :Edito & Opinions, Infos & actu, Siasa

Tags:,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :