Communales 2020: la bataille de Moroni

Un duo de choc part à la conquête de la Mairie de Moroni. L’ancien ministre de la justice, Abbas El Had et l’ancien député Abdelfatah, ont formé une alliance pour ravir l’hôtel de ville au parti Orange du ministre de l’intérieur Mohamed Daoud . Un scrutin communal qui risque d’être âprement disputé.

Fatah, est un proche de Kiki tombé en disgrâce. Si l’amitié entre les deux hommes s’est détériorée. L’ancien parlementaire entretient de bonnes relations avec Azali Assoumani qui l’a nommé directeur général de l’agence nationale du hadj et la Omra. La gestion de la capitale, vitrine du pays, est un sujet primordial. Quel projet la liste « Moroni pour tous » porte-t-elle?  Voici l’interview d’ Abbas El Had, l’ancien garde des sceaux, ancien ministre de la l’intérieur, qui compte mettre son expérience au service de sa ville natale.

Al Comorya : Quels sont les projets phares que vous souhaitez mettre en place dans la capitale si les habitants de Moroni votent pour votre liste?

Abbas El Had: Tout d’abord, il est important de souligner que la Capitale de l’Union est une Cité cosmopolite et ouverte aux apports de modernisme. Très attachée, dès ses origines, au savoir, au respect d’autrui, à la promotion des relations humaines, bref une terre très accueillante. Toutes fois, nous constatons, de plus en plus aujourd’hui, que la situation stagne car, faute de responsables communaux ambitieux, de projets de développement fiables, la ville est complètement déboussolée. La priorité est de mettre en place une administration compétente, attractive et rigoureuse.   

Al Comorya: La propreté de la ville est l’un des défis majeurs de la commune, quel plan avez-vous pour le ramassage des ordures?  

Abbas El Had: Il est très urgent de gérer les déchets de la Ville avec les moyens modernes, c’est à dire la mise en place d’un centre de traitement des déchets afin de mettre un terme aux déversements sauvages. Toutefois, une sensibilisation pour éduquer et changer le comportement des citoyens s’avère plus qu’indispensable. Sur ce même dossier, nous allons travailler en étroite collaboration avec les collectivités locales voisines. En plus, un état de lieu de la Mairie de Moroni sera effectué pour avoir un diagnostic réel afin de redorer l’image de cette institution. Notre projet de développement local sera plus détaillé dès l’ouverture de la campagne.   

Al Comorya : La loi organique portant sur le statut particulier de la Capitale est toujours remis aux calendes grecques par les gouvernements successifs. Êtes-vous prêts à engager un rapport de force pour qu’elle soit adoptée?

Abbas El Had: Concernant le Statut particulier de la Capitale, le projet de loi était transmis à l’Assemblée de l’Union des Comores par l’ancien Ministre Hamada Abdallah. Tout de suite après, il était succédé par l’ex-ministre Jannot qui devait faire le suivi, c’est une question de continuité des affaires de l’État. D’ailleurs, la chambre consultative de la Cour Suprême avait donné un avis favorable pour l’adoption de cette loi. Dès notre élection à la municipalité, nous allons sensibiliser les autorités compétentes pour la mise en place de ce statut particulier de la Capitale de l’Union des Comores qui reflétera l’image d’une capitale digne d’un pays émergent.  

Al Comorya : Lors d’une récente conférence de presse vous vous êtes plaint du rôle des chefs de quartier. Vous étiez ministre de l’intérieur et Fatah député, pourquoi n’avez-vous pas changé les choses à l’époque?  

Abbas El Had: Personnellement, j’avais pour mission principale d’organiser les élections présidentielles et des gouverneurs en tant qu’intérimaire du Ministre Msaidie. Pour le Député Fatah, il a donné ses explications lors du point de presse. Maintenant, tout le monde se rend compte que cette loi est antidémocratique. J’avais saisi la Cour Suprême pour demander l’abolition de cette loi mais en vain. Et nous sommes contraints aujourd’hui de respecter la procédure de désignation. 

Al Comorya : vous remettez en question la gestion financière opaque de l’équipe sortante. Quelles mesures d’assainissement comptez-vous prendre pour remettre de l’ordre dans les comptes de la Mairie?   

Abbas El Had : Nous allons respecter scrupuleusement les règles relatives à la comptabilité publique en vigueur. La compte de gestion de la Mairie sera remis dans les délais légaux au Ministère des Finances et à la Section des Comptes. Donc, l’évaporation sera bien sécurisé. C’est pourquoi je vous ai signalé que nous allons placer un personnel compétent pour remplir les missions en conformité aux règles d’usage.  


Al Comorya: Êtes-vous confiants qu’il y aura des élections libres et transparentes alors que le ministre de l’intérieur s’est juré de gagner la mairie quoi qu’il arrive? 

 Abbas El Had: Pour les élections, il faut s’attendre à tout et c’est une question de rapport de force. Et je vous assure qu’on ne va pas croiser les bras dans la limite des moyens légaux. Et nous allons triompher.



Catégories :Infos & actu, Siasa

Tags:

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :