Grève des commerçants: Politique économique désastreuse d’Azali

Après s’être lancé, quatre ans durant,  dans des coûteuses et  budgétivores réformes institutionnelles (assises, référendum, présidentielles anticipées) visant à renforcer sa main mise sur tous les leviers du pouvoir. Après s’être jeté tête baissée, dans une course effrénée à la dilapidation des fonds publics, tout en fermant les yeux, sur la corruption galopante qui gangrène l’administration. 

Le gouvernement d’Azali Assoumani, se retrouve pris à la gorge, acculé financièrement. Les caisses de l’état sont vides. Malgré les nombreuses marges de manœuvre, qui s’offrent à lui , il a choisi la pire des solutions, la hausse des tarifs douaniers. 

Le syndicat national des commerçants est monté au créneau. L’organisation patronal a tapé du point sur la table. Les économistes ont tiré la sonnette d’alarme, mettent en garde contre les conséquences désastreuses d’une telle politique douanière. Rien n’y fait les autorités se sont montrées intransigeantes. 

Désespérés, les commerçants de Moroni, ont entamé une grève hier matin. C’est dans un foyer d’Awlad lkomor plein comme un œuf, qu’ils se sont réunis pour crier leur désarroi. Selon leurs estimations, ces deux dernières années plus de 500 commerçants ont fait faillite. Il y a une chose importante que nos gouvernants oublient. En s’attaquant au secteur privé, ils scient la branche sur laquelle ils sont assis. Car se sont les recettes douanières qui alimentent en grande partie le budget de fonctionnement de l’état. Moins d’importations signifie moins d’argent à la douane. C’est l’effet boomerang que n’a pas anticipé ce gouvernement court-termiste, qui ne voit pas plus loin que le bout de son nez. 

Au troisième trimestre de 2019, nous avons assisté a une baisse de 16% des importations. Une chute consécutive à cette hausse des taxes. Les importations s’élèvent à 25,5 milliards alors qu’elles atteignaient les 30,5 milliards au trimestre précédant. Cette dégringolade affecte particulièrement  l’importation  des véhicules de transports, 21% en moins.Le fer et tôles (-56,2%), le carrelage (-7,6%). En plus de ruiner les petits commerçants, Azali Assoumani se tire une balle dans le pied, puisque l’augmentation des tarifs a pour corollaire une diminution des importations donc des recettes.

 La politique économique du régime Azali, est caractérisée par son amateurisme. Un autre programme fiscal est possible. Je ne me contente pas de m’opposer, je m’efforce également de proposer. Il existe des moyens de mener une gestion plus saine et plus rationnelle des finances publiques. Nous devons appliquer une bonne gouvernance qui comprend l’importance du secteur privé dans une économie en développement. Le rôle de l’état est de choyer et encourager l’entrepreneuriat. 

Notre pays fait face à une réelle problématique que le pouvoir en place se montre incapable de résoudre. La pression fiscale est anormalement faible, elle est autour de 8 à 10% du PIB. Loin de l’objectif de 20% fixé par la COMESA, la SADC et la Zone Franc. A titre de comparaison elle se situe à 19% à Maurice, 22% au Sénégal et au Togo, 28% au Maroc et Afrique du Sud.

En panne d’inspiration, les autorités misent tout sur les recettes douanières. Alors que le gouvernement devrait plutôt s’atteler à une réforme structurelle de l’administration fiscale, pour pouvoir inclure les pans entiers de l’économie qui échappent à la taxation. L’état Comorien doit se doter de mécanismes pour formaliser le secteur informel, car Il faut impérativement élargir le nombre de contribuables. Tout ne peut pas reposer sur la douane. Cette solution de facilité a ses limites. Elle ruine les entrepreneurs et a des effets pervers. Comme on dit «  En trayant sans cesse la vache à lait, on finit par tuer la poule aux œufs d’or. « 



Catégories :Non classé

Tags:,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :